© IZUBA énergies
Aller à : navigation, rechercher

Caractéristiques des pièces (Onglet Plan et Feuille Plan du Modeleur)

















Caractéristique d'une pièce dans le modeleur

1 Principe général

Ce bouton Pieces - icoPiece.png ouvre un menu donnant accès à différents outils de définition des pièces.

Piece01.png

2 Définir les usages des pièces

Le choix de cette entrée du menu déroulant provoque l'ouverture d'une palette d'affectation des usages de pièce sur le plan.

Piece02.png

La définition des usages n'est disponible que pour les pièces étant préalablement définies dans une partie de bâtiment (et du même type, logement ou tertiaire).

Il suffit alors de définir un ou plusieurs usages dans la palette puis de cliquer sur les pièces concernées ou de tracer un rectangle autour des pièces concernées. Le bouton Piece03.png vide la liste d'usage en cours de la palette.

Une option de renommage automatique des pièces est également disponible, il s'effectue sur la base du nom de la partie de bâtiment et du ou des usages définis.


  • La définition des usages de pièces permet, à partir de la définition de parties de bâtiment , de proposer des bouches de ventilation et entrées d'air respectant la réglementation de 1983.

L'import de ventilations pour la STD et le dimensionnement suivant l'arrêté de 83 s'effectue depuis le bouton left" style="padding : 0 10px 0 0; disponible dans la feuille ventilation ou au niveau des ventilations mécaniques définies dans les arborescences.

Cet outil permet d'affecter des bouches de ventilation et des entrées d'air qui respectent cet arrêté de 83. En RT2012, il est conseillé de suivre l'avis technique des fabricants (qui donnent généralement des valeurs de débits différentes), c'est pour cette raison que ces données ne sont pas reprises automatiquement en RT2012.


  • La définition des usages de pièces permet également au module AMAPOLA de proposer différents scénarios d'occupation adaptés aux typologies des pièces.

3 Définir la hauteur des faux-plafonds

DEfinirFauxPlafonds.png

Depuis la version 6.23.7.0 , il est désormais possible de définir les hauteurs de faux-plafonds pièce par pièce. (Précédemment, la hauteur s'appliquait à tout le niveau.)

La valeur à saisir indique la hauteur entre le plancher bas et le faux-plafond. C'est donc une valeur strictement positive.

Les faux-plafonds n'ont d'incidence que sur les calculs d'éclairement naturel et de FLJ.

Si vous estimez que ce faux plafond isole thermiquement le volume du dessus et assure un minimum d'étanchéité à l'air, alors il faut le décrire soit comme un demi-niveau (s'il fait plus de 50 cm de haut), soit comme une lame d'air (s'il fait moins de 50 cm), décrite au sein d'une composition de paroi.


4 Définir les caractéristiques des pièces (ancienne version)

Avant la version 6.23.7.0 Depuis Pleiades 6, les parois ouvertes sont à définir via cet outil

Le choix de l'option "définir les caractéristiques de la pièce", suivi d'un clic gauche de la souris sur une des pièces du plan provoque l'affichage de la fenêtre suivante.


Definircaractpiece - caracpice.png

Cette fenêtre permet d'effectuer les actions suivantes :

  • changer le nom de la pièce (méthode alternative à l'outil présenté au chapitre suivant).
  • affecter la pièce concernée à une zone STD Comfie (méthode alternative à l'outil "définir le zonage STD Comfie").
  • définir une composition spécifique pour le plancher de cette pièce. Cette composition remplace la composition par défaut définie dans l'onglet "Données de construction" (méthode alternative à l'outil "changer les compositions").

Le fait de choisir l'option « Plancher ouvert » a pour effet de supprimer la paroi formant le plancher de la pièce. Lors de l'export vers Pleiades, l'utilisateur pourra alors utiliser l'option de fusion des pièces haute et basse.


  • Si la visualisation 3D fait apparaître un trou lorsque l'option "Pas de plancher" est sélectionnée, le véritable résultat thermique est que tout échange thermique est supprimé entre cette pièce et les pièces situées en dessous (pas de paroi = pas d'échange thermique = paroi adiabatique). La méthode courante consiste à inclure les pièces de ces deux niveaux dans la même zone thermique STD et la même zone RT.
  • Si l'option de fusion à l'export est sélectionnée, le logiciel vérifiera les cohérences d'affectation entre les deux parties de pièce. Il ne fusionnera pas les pièces zonées (STD et/ou RT) différemment.


  • Le fait d'utiliser la fonction « Plancher ouvert » sur un étage supprime automatiquement les ponts thermiques linéiques au bas des murs concernés. Les ponts thermiques linéiques en haut des murs correspondant à l'étage inférieur sont à supprimer manuellement.
  • Les pièces dont le plancher intermédiaire est ouvert (vide sur la pièce inférieure) devraient être affectées à la même zone thermique (puisqu'il s'agit d'un seul et unique volume) ; elles sont ainsi destinées à être fusionnées lors de l'exportation vers Pleiades Éditeur. De cette façon, on obtiendra une seule et unique pièce. Dans le Modeleur, un seul scénario et un seul équipement d'éclairage seront à affecter pour les deux pièces qui seront fusionnées (soit à la pièce supérieure, soit à la pièce inférieure mais pas aux deux).


5 Noms des pièces

Le choix de cette entrée dans le menu déroulant provoque l'ouverture d'une fenêtre de dialogue en transparence sur le plan.

Outilsdefpieces - ddp1.png


Pour faciliter la saisie, de nombreux noms de locaux sont pré-définis et disponibles dans le menu déroulant ou dès que l'on commence à saisir le nom de la pièce.

Outilsdefpieces - ddp2bis.png


Une fois le nom adéquat choisi, il suffit de cliquer sur les pièces devant recevoir ce nom. La première pièce reçoit le nom "nom de pièce 1", puis le chiffre est incrémenté. Cette méthode est particulièrement utile pour les bâtiments de grande taille comportant de multiples locaux de même type.

Les pièce non nommées apparaissent en jaune.

6 Les pièces particulières

Certains outils, accessibles à travers le menu "Caractéristiques de la pièce" permettent de donner des propriétés particulières à certaines pièces.


Piecepart - pp1.png

6.1 L'outil Bouton eu02.png "Définir cette pièce comme masque proche"

Cet outil permet d'inclure dans le modèle des bâtiments ou objets urbains dont l'ombrage influera sur le bâtiment. Il correspondant au volume du bâtiment ou de l'objet créant le masque, comme dans l'exemple ci-dessous.

Les masques proches ne sont pas pris en compte en RTex.


Piecepart - pp2.png

La sélection de l'outil dans le menu, suivi d'un clic gauche de la souris sur la pièce provoque l'affichage d'une fenêtre de définition de la hauteur du masque proche.

Piecepart - pp3.png

Une fois la hauteur saisie, la pièce est "neutralisée", et apparaît en grisé dans la vue en plan et dans la vue 3D.

Piecepart - pp4.png
Un masque proche peut être le plus proche possible mais ne doit pas être en contact avec la ou les parois d’un bâtiment modélisé (ni même empiéter sur l'épaisseur du mur) sans quoi il serait mal pris en compte dans les calculs.


La paroi extérieure du bâtiment pourra alors être définie comme ayant un contact mitoyen ou un contact mitoyen à température identique.

Piecepart - pp5.png

Elle ne sera pas exportée comme pièce du modèle thermique, mais sera utilisée pour le calcul des masques proches.

  • Un masque proche peut être saisie à tous les niveaux mais ne doit pas être saisie au dessus ou en dessous d'un bâtiment (le logiciel ne sait pas gérer cela).
  • Les débords et les casquettes doivent être saisie avec les fonction dédiées. Il ne faut pas utiliser les masques proches qui donneraient alors des résultats beaucoup moins précis.
  • En RT2012, un masque proche qui ne touche pas le sol n'est pas envoyé au moteur de calcul car celui ci ne permet pas de les gérer.

6.1.1 Modélisation de colonnes ou poteaux

Pour cela, on dessine une pièce de la taille du poteau et on la définit comme masque proche.

Il est déconseillé de modéliser une colonne ou un poteau en utilisant cette option de masque proche.

Cela à seulement un intérêt pour des calculs d'éclairement ou de FLJ qui repose sur la 3D.

En effet, pour les calculs thermiques, la méthode réglementaire ne précise rien sur la prise en compte des masques proches de type poteau, et donc le calcul résultant de ces masques peut être très trompeur.

Ainsi, l'ombre portée du poteau sur les menuiseries fonctionne en "tout ou rien". C'est-à-dire que, lorsque le poteau est dans l'alignement entre le soleil et le centre de la paroi, le poteau masque 100% des menuiseries de la paroi. Et inversement, si le poteau n'est pas dans l'alignement du soleil et du centre de la paroi, le poteau n'est pas du tout considéré, et aucune menuiserie n'est ombragée.

Poteau.png

6.2 L'outil "Définir cette pièce comme l'extérieur"

Cet outil permet d'inclure une zone extérieure à l'intérieur d'un modèle de bâtiment, comme c'est par exemple le cas pour un patio. La sélection de l'outil dans le menu, suivie du clic gauche de la souris sur une pièce du bâtiment "efface" immédiatement la pièce concernée, créant des contacts extérieurs avec les pièces mitoyennes.


Piecepart - pp6.png
  • Une pièce en bordure du bâtiment ne peut pas être définie comme étant l'extérieur. En effet, cette fonction ne peut être utilisée que pour les pièces intérieures du bâtiment.
  • Cette fonctionnalité ne doit pas être utilisée à l'intérieur d'un masque proche, car cela provoque une "Erreur, plan non analysé" et empêche la vue 3D. En effet, le logiciel ne gère pas ce type de saisie. De plus, d'un point de vue thermique cela n'a pas vraiment d’intérêt.


6.3 L'outil "Définir cette pièce comme normale"

Cet outil permet de rétablir comme pièce normale du modèle thermique des pièces qui ont été définies comme masque proche ou comme extérieur par le biais des deux outils précédents.

Il s'utilise en cliquant sur les patios ou masques proches concernés, après avoir choisi l'outil dans le menu.

7 Définir un ensemble de pièces pour les filtres

Le choix de cette entrée dans le menu déroulant provoque l'ouverture d'une palette de définition d'ensemble de pièces. Il faut sélectionner un ensemble ou en "créer un nouveau", puis cliquer sur les pièces que l'on souhaite regrouper. Les pièces sont alors colorées en jaune.

Piece04.png

Les ensembles de pièces sont utilisables pour le filtrage dans le tableau de données ou lors de l'utilisation des fonctions "Remplacer dans le projet".